Historique

    • Astérix, tome 28 : Astérix chez Rahâzade

      4,00

      Nous sommes en 1959, en plein mois d’août. Dans une cité HLM de Bobigny, aux portes de Paris, deux auteurs de bande dessinée s’épongent le front. Pas seulement à cause de la chaleur estivale : les deux compères suent sang et eau pour trouver une idée de personnage. Il leur faut être prêts pour le premier numéro de Pilote, un nouveau magazine pour les jeunes dont la parution doit intervenir trois mois plus tard. le scénariste s’appelle René Goscinny. Son copain dessinateur, c’est Albert Uderzo. Ils avaient bien pensé à adapter le Roman de Renart, mais un autre y a songé avant eux. Alors, ils cherchent. Mais ne trouvent rien… Jusqu’à ce que Goscinny ait l’idée d’un petit Gaulois teigneux et moustachu. Banco : Astérix est né. Et, avec lui, un formidable succès d’édition doublé d’un phénomène de société. Il fait sa première apparition le 29 octobre 1959 dans les pages de Pilote. Puis l’album Astérix le Gaulois sort en librairie en 1961. Tirage modeste: 6 000 exemplaires. Mais la courbe des ventes ne va cesser de grimper. En 1966, 600 000 exemplaires d’Astérix chez les Bretons s’envolent en quinze jours. le petit Gaulois est en couverture de l’hebdomadaire L’Express. du jamais vu. L’année précédente, il a même donné son nom au premier satellite français. Les intellectuels mêlent leur grain de sel, certains trouvant à Astérix une ressemblance avec le Général de Gaulle… Goscinny et Uderzo n’en ont cure. Eux continuent à s’amuser, à faire vivre une galerie de personnages pittoresques, à réécrire l’Histoire et à régaler leurs lecteurs de gags subtils et de trouvailles visuelles.

    • Bang ! numéro 1 : Bande dessinée – Images – Actualité

      4,50

      Premier numéro d’une nouvelle revue trimestrielle, consacrée à la Bande Dessinée-Images-Actualité, éditée par Beaux Arts Magazine et Casterman. Au sommaire : Schuiten, Reiser, Got et Lewis Trondheim, etc…

    • Astérix, tome 30 : La galère d’Obélix

      4,00

      Décidemment Obélix est incorrigible ! Malgré les avertissements répétés du druide Panoramix, il a bu de la potion magique. Et le résultat est surprenant : il redevient petit garçon…sans défense, à la merci des légions romaines qui le capturent ! Asterix partant à leur poursuite, naviguera jusqu’en Atlantide, pays de la jeunesse éternelle. Y trouvera-t-il l’antidote qui guérira son inséparable ami ?

    • Les suites Vénitiennes, tome 6 : L’île sous le vent

      5,00

      Dans un nouveau cycle, Alessandro Beltrame continue sa quête. Après avoir accomplit a mission au Sénégal, il se rend en Guadeloupe, accompagné du fidèle Cheik Amadou. A Venise,Messer Grande consolide son pouvoir, après avoir averti les Capi qu’un prétendu complot était ourdi par les banquiers. Au Sénégal, Muhammad Moussa le Griot Blanc recherche les membres de sa tribu, enlevés par vengeance…..

    • L’Arabe du futur, tome 1

      7,00

      Un roman graphique où Riad Sattouf raconte sa jeunesse dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez al-Assad.

      Né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Issu d’un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile.
      En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n’aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête: que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.

      Ce premier tome couvre la période 1978-1984.

    • Les chansons de Pascal Obispo en BD : Rêver l’aventure…

      6,80

      15 chansons de Pascal Obispo mises en dessin par des grands de la BD.

    • Trois Contes de Gustave Flaubert en bandes dessinées

      4,00

      Après les romans réalistes qui ont fait sa renommée
      (Madame Bovary, Salammbô, L’Education sentimentale…)
      Gustave Flaubert – écrivain français 1821-1880 – s’attelle à
      3 histoires extraordinaires imprégnées de fantastique religieux :

      Un coeur simple,
      c’est la vie d’une fidèle servante
      qui s’éprend un jour d’un perroquet.

      La Légende de saint Julien l’Hospitalier
      conte le destin d’un homme épris de violence.

      Hérodias
      nous emmène sur les terres de Palestine
      dans le sillage d’une femme manipulatrice.

    • Astérix, tome 27 : Le Fils d’Astérix

      4,00

      Qui a bien pu déposer un bébé sur le seuil de la hutte d’Asterix et Obélix? Nos deux compères s’improvisent tour à tour nounous et garde du corps d’un bébé qui a goûté à la potion magique…Mais pourquoi les romains s’interressent-ils tant à ce nouveau né?

      Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur…

    • Les Sept Vies de l’épervier, tome 1 : La Blanche Morte

      4,00

      Au bon temps du Roi Henri, l’étonnant destin d’Ariane de Troïl… Une jeune femme de caractère qu’un destin farceur incite à se parer des atours de L’Epervier, le justicier masqué… A la manière d’un Dumas, Cothias dénoue les fils d’une tragédie où se croisent personnages connus et héros de fiction nés de son imagination volcanique. Juillard signe une mise en scène où l’élégance et la beauté s’expriment ouvertement. Un chef-d’oeuvre romanesque incontournable qui est depuis et à juste titre devenu un des plus grands classiques de la bande dessinée.

      Le Cycle des 7 Vies est une des constructions les plus impressionnantes de la bande dessinée française, une véritable ” Comédie Humaine ” au siècle d’Henri IV et de Louis XIII.

      ” A l’origine, les 7 vies devaient se composer de 7 albums, tout simplement. En débutant ce cycle, je n’imaginais pas la richesse de l’époque que j’allais traiter. Les différentes séries venues se greffer sur le tronc principal se sont imposées à moi d’une manière imprévisible, au coup par coup.” (Cothias)

    • KGB, tome 1 : Les démons du Kremlin

      4,00

      Février 1961. Les étoiles rouges luisent au sommet des tours du Kremlin. Dans les palais, les apparatchiks s’affairent sans percevoir le terrible danger qui les menace. Car les blockhaus souterrains de Staline recèlent encore bien des secrets terrifiants. Certains disent même qu’ils abritent des démons assoiffés de sang… de sang communiste !

    • Les chansons de Johnny Halliday en BD, tome 1: cordes sensibles

      5,00

      Star illustre de nos ondes, il a su surfer sur les modes, personnaliser habilement les reprises américaines et se forger un style singulier pour atteindre une longévité étonnante. Son oeuvre est marquée par des mises en scène grandioses et une voix puissante, ce qui lui vaut, au XXIe siècle, une reconnaissance unanime. Un hommage collectif s’imposait : les plus grand titres de Johnny interprétés par des stars de la BD comme Taymans, Dany, Yoann, Cornette et bien d’autres.

    • KGB, tome 2 : Le sorcier de Baïkonour

      4,00

      Avril 1961. Ava et Dimitri, des agents très spéciaux du KGB, rejoignent le cosmodrome de Baïkonour. Bientôt, va y avoir lieu le premier envol d’un cosmonaute dans l’espace sous la direction du terrifiant professeur Von Ausch. Ancien nazi récupéré par Staline, il n’a qu’un but : s’élancer vers le ciel et conquérir les étoiles. Mais derrière cet exploit scientifique se dissimule bien des secrets… des secrets démoniaques !

    • Les Passagers du vent , Tome 1 : La fille sous la dunette

      5,00

      Série mythique de François Bourgeon qui le fit entrer au panthéon de la bande dessinée. Une épopée superbe, parue pour la première fois en 1979, qui relate l’itinéraire d’Isa, une jeune femme rebelle et conquérante en rupture totale avec les idées du XVIIIème siècle.

    Start typing and press Enter to search

    Panier

    Votre panier est vide.