Histoire

L’histoire permet une meilleure compréhension du présent, ici vous pourrez trouver tout ce qui a trait à l’histoire passée ou actuelle.

    • Le drame du Titanic

      3,50

      Quatre-vingt-six ans après sa disparition, le 15 avril 1912, le “Titanic” suscite toujours la curiosité passionnée des foules. Naufrage-catastrophe, l’image du géant s’enfonçant lentement dans les eaux noires de l’Atlantique a frappé durablement les esprits. Grand spécialiste de la marine, Philippe Masson se penche sur le dossier de ce naufrage, et les conclusions qu’il tire des innombrables pièces d’archives inédites qu’il a pu consulter sont effarantes. Il reconstitue les étapes du drame et répond aux questions troublantes, comme, par exemple, celle des canots de sauvetage mis à l’eau aux trois-quarts vides. Il éclaire ainsi d’une lumière nouvelle le plus grand fait divers du XXe siècle et analyse les conséquences techniques, commerciales, économiques et socio-culturelles de la tragédie. Enfin, l’auteur rend compte des plus récentes explorations qui ont abouti à la découverte de l’épave légendaire, par 4000 mètres de fond. Le succès historique du film “Titanic” de James Cameron montre que ce drame est devenu aujourd’hui un mythe … Philippe Masson est né en 1928. Agrégé d’histoire, docteur ès lettres et, depuis 1965, chef de la section historique de la Marine nationale, il est l’auteur de très nombreux ouvrages sur l’histoire navale et maritime.

    • Le procès Néron

      3,30

      Un empereur fou jouant de la lyre tandis que Rome brûle… Les chrétiens crucifiés et transformés en autant de torches… Britannicus et Agrippine assassinés sur fond d’orgies dignes de Pétrone… De l’empereur Néron, ne subsiste guère qu’une imagerie assez simpliste, relayée par le cinéma, où le vrai se mêle à l’incertain. Spécialiste incontesté d’histoire romaine, auteur de passionnants Mémoires d’Agrippine, Pierre Grimal a voulu restituer à cette figure inquiétante sa complexité réelle. Pour cela, il a imaginé un fonctionnaire des archives impériales, Hermogène, qui découvre, longtemps après le règne, des documents restés secrets. Au fil de témoignages apocryphes – mais d’une pertinence historique inattaquable – le lecteur est ainsi amené à rouvrir le procès Néron. A lui de découvrir un empereur de dix-sept ans, otage de l’ambition démesurée de sa mère. A lui de peser les parts respectives de la politique et de la cruauté, du génie visionnaire et de la folie. A lui de méditer sur ce qui dans un destin – dans tous les destins – relève de la volonté réfléchie, des passions ou de la fatalité…

    • Panthéon égyptien

      4,00

      “C’est à partir de 1823 que l’éditeur Firmin-Didot propose au public un ouvrage intitulé Panthéon égyptien, collection des personnages mythologiques de l’ancienne Egypte, d’après les monuments. L’auteur, Jean-François Champollion, vient d’acquérir une certaine renommée dans le monde savant, par sa Lettre à M. Dacier annonçant la découverte des principes du système hiéroglyphique. C’est alors la naissance de l’égyptologie, mais surtout la résurrection d’une civilisation.
      A l’origine, le Panthéon se présentait comme une succession de quinze livraisons de six planches chacune, que les soucripteurs relièrent lorsque la publication prit fin. La présente édition a tenté de remettre en ordre l’édition originale, reprenant la numérotation continue retenue par Champollion.”Olivier Tiano

      L’étude de Champollion couvre 90 personnages mythologiques illustrés d’autant d’illustrations de Jean-Joseph DUBOIS, fidèle ami de l’archéologue depuis 1807.

    • Qui a volé la Joconde ?

      3,70

      Avec l’aide de ton fidèle robot Dooz, tu viens de te téléporter au musée du Louvre, à Paris, où par une nuit de septembre 1994 la célèbre Joconde est sur le point d’être dérobée par une agence ennemie… Dans quelques instants, il sera trop tard ! Ta mission : trouver ton chemin jusqu’à la salle d’exposition de la Joconde sans te faire repérer. Si le voleur est déjà passé par là, tu dois à tout prix le rattraper puis t’échapper du Louvre avant le portail spatio-temporel de Dooz ne se referme ! Dans ce livre : Une série d’énigmes qui vont faire appel à ta logique, ton sens de l’observation et ton esprit de déduction. Top chrono ! Selon le niveau de difficulté choisi, tu n’auras que 30 à 60 minutes pour t’échapper. Boîte à outils : du matériel à découper pour t’aider dans ta mission. Indices et solutions : en cas de doute, Dooz sera là à tout moment pour t’aider à avancer. Une aventure à vivre en solo ou à plusieurs !

    • Prisonniers au mont saint-michel

      4,00
      Abbaye fortifiée de tours et de remparts, citadelle imprenable défendue par la mer, le Mont-Saint-Michel défiant les siècles se dresse orgueilleux dans son décor de sable et de ciel infini. Il fut pourtant, durant des décennies, un impitoyable univers carcéral avec ses cachots insalubres, ses sombres oubliettes et ses cages de fer. Successivement prison pour les prêtres indisciplinés et les individus arrêtés en ,vertu de lettres de cachet, puis maison de force et de correction pour les condamnés à la réclusion et aux travaux forcés, l’abbaye ne cessa qu’en 1863 d’être un lieu de détention.
      Des milliers de prisonniers : hommes, femmes, enfants, déportés politiques, chouans, bagnards ou princes du sang y furent enfermés. Dans les cachots à l’air vicié, aux murs ruisselants d’humidité où les détenus s’entassaient, la mortalité était effrayante. En 1817 on dénombra 24 morts âgés de 17 à 76 ans, en 1818 on en compta 56 et l’année 1820 atteignit des sommets. Le typhus ravagea l’établissement causant 22 victimes en trois mois.
      Un prisonnier célèbre et mythomane qui affirmait être Louis XVII échappé du Temple, des hommes politiques comme Barbès et Blanqui ont marqué la longue histoire carcérale du Mont, faite de drames, de révoltes, d’incendies, d’évasions et de suicides. Ecrivain et historien, Robert Sinsoilliez signe une fois encore un ouvrage magistral, authentique et passionnant témoignage sur un aspect méconnu du prestigieux Mont-Saint-Michel.
    • Krakatoa : 27 août 1883, le jour où la Terre explosa

      9,00

      Le 27 août 1883, au large de java et de Sumatra, la plus importante éruption que le monde moderne ait connue va pulvériser le Krakatoa et ses environs.

      On estime à quarante mille le nombre de victimes de l’explosion et de ses retombées : projection de lave, tsunami avec des vagues de plus de trente mètres de haut…

      Près de deux cents villages ont été rayés de la carte et de nombreux navires se sont retrouvés à plusieurs kilomètres à l’intérieur des terres. Par-delà ses effets dévastateurs, l’éruption a changé le monde à bien des égards.

      De la poussière a tourbillonné autour de la planète, provoquant une chute des températures et donnant aux couchers de soleil des couleurs exceptionnelles. Les effets des vagues se sont fait ressentir jusqu’en France. Le bruit de l’explosion a été entendu en Australie, en Inde… à des milliers de kilomètres.

      C’est aussi l’explosion du Krakatoa qui a contribué à déclencher, à java, la première révolte meurtrière des musulmans fondamentalistes contre les intérêts hollandais.

    • Cannibale

      3,00

      Paris, 1931, l’Exposition coloniale. Quelques jours avant l’inauguration officielle, empoisonnés ou victimes d’une nourriture inadaptée, tous les crocodiles du marigot meurent d’un coup. Une solution est négociée par les organisateurs afin de remédier à la catastrophe. Le cirque Höffner de Francfort-sur-le-Main, qui souhaite renouveler l’intérêt du public allemand, veut bien prêter les siens, mais en échange d’autant de Kanak. Qu’à cela ne tienne! Les “cannibales” seront expédiés. Inspiré par ce fait authentique, le récit déroule l’intrigue avec, en arrière-plan, le Paris des années trente – ses mentalités, l’univers étrange de l’Exposition – tout en mettant en perspective les révoltes qui devaient avoir lieu un demi-siècle plus tard en Nouvelle-Calédonie.

      Cent onze Kanak sont envoyés à Paris pour représenter la Nouvelle Calédonie lors de l’Exposition coloniale de 1931. Exhibés comme des animaux au jardin d’Acclimatation, ils doivent jouer les ” cannibales ” dans un enclos pour divertir les visiteurs. Et les organisateurs n’hésitent pas à échanger la moitié des Kanak contre des crocodiles au cours d’une transaction avec un cirque allemand. De cette histoire authentique, Didier Daeninckx tire un court roman d’une redoutable efficacité.

    • La Bastille : Mystères et secrets d’une prison d’Etat

      4,00

      On le sait, c’est l émeute du 14 juillet 1789 qui a vraiment déclenché la Révolution française. Que les insurgés s en soient pris à cette vieille forteresse du Moyen Âge devenue prison d État en dit long sur sa sinistre réputation. N a-t-elle pas accueilli d’innombrables prisonniers politiques, dissidents religieux, écrivains insolents, sans oublier le tout-venant de la pègre et même les fils de (bonne) famille ?
      De Fouquet à la Voisin, de Voltaire à Beaumarchais, du Masque de fer au marquis de Sade, du roi de l’évasion Latude à plusieurs courtisanes, l’histoire de la Bastille est un véritable raccourci de l histoire de France.

    • Les femmes du Général

      5,00

      Ce document est inédit. Jamais il n’avait été raconté tout ce que le général de Gaulle a apporté à la cause des femmes. Et pourtant, aucun président de la République n’avait fait – et ne fera – autant que lui pour donner un nouveau statut à la femme française. Droit de vote (y compris, dans un second temps, pour les femmes musulmanes d’Algérie), loi sur la contraception (dite « loi Neuwirth »), abolition de facto de la peine de mort, nomination de la première femme ministre de la République (de confession musulmane), droit d’ouvrir un compte en banque, de signer seule un contrat de travail, etc.
      Ce livre raconte aussi l’histoire attachante des cinq femmes qui ont été très proches de lui et qui ont incontestablement joué un rôle déterminant dans sa sensibilisation à la condition féminine. Chacune à sa façon : Jeanne, sa mère, qui lui a transmis sa foi en Dieu et son amour de la patrie ; Yvonne, l’incontournable pilier de sa vie « sans qui rien ne se serait fait » ; Anne, « ce tout petit », sa fille pas comme les autres ; Geneviève de Gaulle-Anthonioz, dite « l’autre de Gaulle », sa nièce résistante et déportée à Ravensbrück ; et Élisabeth de Miribel, la « Jeanne d’Arc de la France Libre », qui tapa l’appel du 18 Juin et servit de Gaulle pendant toute la guerre avant d’entrer au Carmel.
      À partir de documents historiques et de témoignages, Gérard Bardy raconte le volontarisme du Général pour changer la condition des femmes et dresse le portrait de celles qui ont le plus compté dans la vie du grand homme.

    • Mythologie grecque

      3,80

      L’entendement est le plus grand cadeau éternel jamais fait à l’homme. C’est ce qui lui permet de percevoir, d’être, de créer et de se réaliser. La connaissance, aussi vaste quelle soit, possède des limites. D’ici à ce que ces limites puissent être de nouveau modifiées, l’entendement à soif d’achèvement. Ainsi l’homme de cette époque lointaine, désirait connaître les raisons de son sentiment d’impuissance et de vulnérabilité face à un monde incommensurable. Il était Préoccupé par la genèse du monde et par tous les éléments surnaturels qu’ils ne pouvaient maîtriser. Par l’entendement il tenta de créer le monde dans son conscient. En exploitant les Premières informations qu’il recueillait de son environnement direct, il acquit les connaissances et l’expérience tandis qu’avec son imagination il créa le reste. Il avait besoin du “mythe” qui représentait sa propre vérité. La foi en celui-ci lui apportait des certitudes sur le monde qui l’entourait. Nous acceptons donc le mythe dans sa signification conventionnelle, tel un récit qui nous informe et nous explique un ordre ancien du monde. Le contenu de la mythologie grecque n’est pas une affaire simple. Il existe d’innombrables récits d’époques et d’origines diverses que l’on a essayé de classer. De nombreuses études ont également été nécessaires afin de vérifier ces mythes en recoupant des récits historiques ou mythologiques et afin d’en argumenter les faits. Si étrange que cela Puisse paraître, le mythe grec n’est pas un “conte de fées”. Il représente des époques lointaines, comble les lacunes historiques mais est avant tout le témoin d’un niveau culturel. Les us et coutumes, la religion et les superstitions d’un peuple dont l’histoire débute il y a des milliers d’années ne sont en aucun cas un mythe. Il se peut que les dieux et les exploits des héros aux dons surnaturels soient les fruits de l’imagination, mais ils puisent toutefois leur source dans une vérité qui s’est perpétuée jusqu’à aujourd’hui et selon laquelle sur ce petit coin de la terre, bien des siècles avant Jésus Christ, des hommes construisaient des villes, dominaient des éléments de la nature et des peuples étrangers, voyageaient, fondaient des colonies, étaient au zénith de l’art, cultivaient corps et esprit. Il s’agissait des Grecs […]

    • 13 jours : la crise des missiles de Cuba

      6,00

      Rappelons-nous. En octobre 1962, pendant treize jours extraordinaires, le monde fut au bord d’une catastrophe inimaginable : l’holocauste nucléaire. Robert Kennedy a dicté ce livre à partir de ses notes prises heure par heure sur la gestion de la crise des missiles de Cuba par le Président des Etats-Unis, son frère John F. Kennedy. Unité de temps ; unité de lieu ; unité d’action : on assiste en direct à une tragédie en huis clos, au coeur de la Maison Blanche. Une poignée de décideurs américains ne sait plus qui croire, de leurs services de renseignement fournissant les photos satellite attestant la présence de missiles soviétiques sur le sol cubain, ou des officiels russes protestant de leur bonne foi. Un homme et un seul doit arbitrer entre les options bellicistes de ses experts militaires et les options attentistes de ses conseillers diplomatiques. De son choix final dépend le sort de la planète… Stratégie de la dissuasion, tactique du “risque calculé” : toutes les théories qui nous sont devenues familières sont conçues in vivo dans ce chaudron de crise devenu un cas d’école. Le texte de Robert Kennedy est précédé d’une préface d’Arthur Schlesinger Jr (historien réputé et ancien conseiller du Président Kennedy) et suivi d’annexes documentaires fournissant notamment l’échange des correspondances entre les Présidents Khrouchtchev et Kennedy durant ces treize jours.

    • Les jeunes mortes

      4,00

      Années 80, dans la province argentine : trois crimes, trois affaires jamais élucidées qui prennent la poussière dans les archives de l’histoire judiciaire. Des “faits divers”, comme on dit cruellement, qui n’ont jamais fait la une des journaux nationaux.

      Les victimes sont des jeunes filles pauvres, encore à l’école, petites bonnes ou prostituées : Andrea, 19 ans, retrouvée poignardée dans son lit par une nuit d’orage ; María Luisa, 15 ans, dont le corps est découvert sur un terrain vague ; Sarita, 20 ans, disparue du jour au lendemain.

      Troublée par ces histoires, Selva Almada se lance trente ans plus tard dans une étrange enquête, chaotique, infructueuse ; elle visite les petites villes de province plongées dans la torpeur de l’après-midi, rencontre les parents et amis des victimes, consulte une voyante… Loin de la chronique judiciaire, avec un immense talent littéraire, elle reconstitue trois histoires exemplaires, moins pour trouver les coupables que pour dénoncer l’indifférence d’une société patriarcale où le corps des femmes est une propriété publique dont on peut disposer comme on l’entend. En toute impunité.

      À l’heure où les Argentins se mobilisent très massivement contre le féminicide (1808 victimes depuis 2008), ce livre est un coup de poing, nécessaire, engagé, personnel aussi. Mais c’est surtout un récit puissant, intense, servi par une prose limpide.

    • Carnaval de Binche: le Mardi gras vu par 30 photographes

      7,00

      Trente photographes, trente regards, pour magnifier le bonheur des Gilles, leurs émotions, leur joie et leur fierté de prendre part à ce Mardi gras d’une beauté presque irréelle.

      De l’aube à la nuit, partageant avec les Gilles du champagne ou des huîtres, ils ont transcendé ces moments en instantanés uniques et surprenants.

      Les images de ce livre vous entraînent dans un univers de poésie que seul un folklore aussi riche et authentique peut générer.

    • Les Marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse

      7,00

      Ici, en Belgique, à septante kilomètre de Bruxelles, loin de l’excitation, de la frénésie, de la modernité de la capitale de l’Europe, dans le calmes des villages et des vallées de l’Entre-Sambre-et-Meuse, des hommes et des femmes vivent une passion authentique pour des rites profondément enracinés dans l’âme populaire et relevant, en apparence, d’un autre temps.
      Les Marches, découlant des anciennes processions du XIIIè S. ont traversé les époques, empruntant tantôt les costumes des uns, tantôt des coutumes des autres.

    • Jeanne d’Arc, le Stratagème

      4,00

      Et si Jeanne d’Arc, l’héroïne de nos livres d’histoire, la petite bergère de Domrémy, Jeanne la bonne Lorraine de François Villon, la guerrière qui libéra Orléans à la tête d’une troupe de soudards et fit couronner roi Charles VII à Reims n’avait jamais existé ? Si elle n’avait été qu’un stratagème, une illusion volontairement entretenue pour des raisons purement politiques ? Si celle que nous connaissons sous le nom de la Pucelle avait été en réalité Philippe, fils adultérin d’Isabeau de Bavière et de Louis d’Orléans, frère du roi Charles VI ? Voici la thèse iconoclaste que soutient François Ruggieri dans ce texte inclassable, à mi-chemin entre le roman de chevalerie et la thèse historique. On ne peut qu’être ébranlé par les documents que révèle l’auteur et qui poussent à s’interroger : le mythe de Jeanne d’Arc ne serait-il qu’une gigantesque mystification ?
      – Bio de l’auteur : François Ruggieri est né en 1947 à Cherbourg. Il a été, entre autre, coproducteur de La Lectrice de Michel Deville, de Subway de Luc Besson, et réalisateur et producteur d’Hygiène de l’assassin, « librement trahi » pour reprendre son expression du roman éponyme d’Amélie Nothomb. Depuis toujours passionné d’histoire, il a fait parti des proches du grand médiéviste Georges Duby.

    • Louis Xv

      3,00

      Vilipendé par les uns, louangé par les autres, en fait ignoré de beaucoup, voici le siècle de Louis XV enfin posément décortiqué. On assimile trop souvent le règne de Louis XV à sa longue durée(1715-1774), à la perte du Canada, de la Louisiane et du Mississippi ; au rattachement de la Lorraine et de la Corse à la France ; à une personnalité plus attirée par la chasse à courre et les conquêtes féminines – Madame de Pompadour, Madame du Barry, etc. Or, sans négliger ces aspects, François Bluche, également auteur d’un remarquable Dictionnaire du Grand Siècle, met en avant les nombreuses réussites du roi : la création des Ponts et chaussées, la construction du Petit Trianon, sa tolérance à l’égard des philosophes et des clubs littéraires… Sur le plan politique, il insiste sur le réformisme tardif du Bien-Aimé (1771) pour évoquer sa volonté d’établir une fiscalité plus juste, de limiter le poids des parlements et de réformer la justice. Au-delà de certains partis pris de l’auteur – il affirme que si Louis XV avait été plus réformateur “dix ou vingt réformes auraient sauvé la monarchie” – cette biographie, de facture classique, aux très nombreuses annexes, judicieuses et originales (une série chansons et épigrammes consacrées au roi, une chronologie, un glossaire et un index), permet de mieux cerner un personnage plus complexe qu’il n’y paraît.

    • Henri VIII

      4,00

      La royauté britannique fascine le public depuis longtemps déjà. Henri VIII Tudor, contemporain de François Ier et de Charles Quint, a régné, de 1509 à 1547, sur un pays qui n’avait pas encore dans le monde l’importance qu’il a acquise par la suite — en partie grâce à lui –, et en un temps où il n’y avait pas de journaux, pas de photographes indiscrets, ni de télévision. Pourtant, la vie publique et privée de ce roi (époux successif de six femmes et inventeur de l’anglicanisme) faisait dans toute
      l’Europe un des principaux sujets de conversation. Quatre siècles et demi après sa mort, ce personnage haut en couleur fait encore parler de lui.

      Henri Suhamy, professeur émérite à l’université Paris X, spécialiste de William Shakespeare et de Walter Scott, retrace ici avec précision la psychologie, l’oeuvre et la destinée de ce prince exceptionnel, et porte un regard nouveau sur une période capitale de l’histoire de l’Europe.

    • Le vol du Régent

      3,00

      Voici l’extraordinaire aventure du plus grand cambriolage de l’Histoire de France.

      Paris, septembre 1792. Alors que la France entière craint la guillotine, le garde-meuble de la place de la Concorde abrite les joyaux de la couronne. Plus de dix mille pierres précieuses et diamants, dont le célèbre Régent, le plus gros diamant du monde, sont là, à portée de main… Une bande de brigands, avec à leur tête un gentleman escroc et une espionne anglaise, va tenter le casse du millénaire.

      Les corruptions au plus haut sommet de l’État leur réserveront bien des surprises…

      En puisant aux sources d’archives méconnues, Michel de Grèce nous conte la plus rocambolesque des enquêtes policières, tout à la fois roman d’amour, roman d’espionnage et fresque palpitante du Paris révolutionnaire, où s’affrontent sans merci une femme, son amant, un commissaire et un homme politique. Mais les diamants, objets de toutes les convoitises, aux pouvoirs sans limites, restent le personnage principal.

    Start typing and press Enter to search

    Panier

    Votre panier est vide.