Albin Michel

Affichage de 1–18 sur 145 résultats

    • Belladonna Johnson parle avec les morts

      4,00

      Dans le monde de Belladonna Johnson, parler aux morts est une chose parfaitement normale. Elle vit même avec deux d’entre eux : son père et sa mère qui, bien que décédés, sont très impliqués dans la vie de leur fille. Mais soudain, les esprits commencent à disparaître. D’abord la mère de Belladonna puis son père qui, avant de quitter sa fille, a juste le temps de l’avertir. La porte entre le monde des vivants et celui des morts est en train de se refermer. Si Belladonna n’empêche pas ceDans le monde de Belladonna Johnson, parler aux morts est une chose parfaitement normale. Elle vit même avec deux d’entre eux : son père et sa mère qui, bien que décédés, sont très impliqués dans la vie de leur fille. Mais soudain, les esprits commencent à disparaître. D’abord la mère de Belladonna puis son père qui, avant de quitter sa fille, a juste le temps de l’avertir. La porte entre le monde des vivants et celui des morts est en train de se refermer. Si Belladonna n’empêche pas cette porte de se refermer, adieu la belle vie sur terre avec sa famille morte et ses amis les esprits…tte porte de se refermer, adieu la belle vie sur terre avec sa famille morte et ses amis les esprits…

    • Comment survivre en famille

      40,95

      Ils ont entre 8 et 11 ans, ont été responsabilisés jeunes, supportent mal l’autorité , font quelques sottises, ou affirment leur indépendance avec plus ou moins de facilité. Ils ont l’impression qu’on les “force” et qu’on les “freine” tout à la fois.

      A leurs agacements, leurs questions, une psy répond avec humour et décontraction. Elle leur rappelle que les parents “s’élèvent” aussi et que les enfants doivent y mettre du leur !
      Psychanalyste, elle reprend les questions les plus courantes entendues dans son cabinet et propose des réponses, des conseils et des règles d’or pleines de bon sens avec la brièveté et la précision d’un propos accessible à tous .
      Des pistes pour répondre à des questions comme :

      -Je ne supporte plus que mes parents m’embrassent !
      -Je ne veux pas partir en colo !
      -Mes parents préfèrent mon frère ou ma soeur !
      -Mes parents me prennent pour un bébé !
      -Je vois bien que je déçois mes parents !
      -Ma mère entre dans ma chambre sans frapper !
      -Mes parents me prennent la tête avec les notes ! etc.

      A partir de 8 ans

    • Agatha Raisin enquête, tome 5 : Pour le meilleur et pour le pire

      4,00

      Incroyable mais vrai : James Lacey, le célibataire le plus convoité des Cotswolds, a cédé au charme de sa voisine, la pétillante quinqua Agatha Raisin !
      Hélas, le conte de fées est de courte durée : au moment où les tourtereaux s’apprêtent à dire « oui », Jimmy, l’ex-mari d’Agatha, surgit en pleine cérémonie… Furieux de découvrir que sa future femme est déjà unie à un autre, James abandonne Agatha, désespérée, au pied de l’autel.

      Le lendemain, Jimmy est retrouvé mort au fond d’un fossé. Suspect n°1, le couple Agatha-James se reforme le temps d’une enquête pour laver leur réputation et faire la lumière sur cette affaire.

    • De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles

      3,10

      « Moi, je me plais dissimulé dans le clair-obscur. Ou perché tout en haut, comme un équilibriste au-dessus du vide. Je refuse de choisir mon camp, je préfère le danger de la frontière. Si un soir, vous me croisez dans le métro ou dans un bar, vous allez obligatoirement me dévisager, avec embarras, probablement cela vous troublera, et LA question viendra vous tarauder : est-ce un homme ou une femme ?
      Et vous ne pourrez pas y répondre. »

      De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles nous fait partager l’histoire improbable, drôle et tendre, d’une famille joliment déglinguée dont Paul est le héros peu ordinaire. Paul qui, malgré ses allures de filles, aime exclusivement les femmes. Paul, qui a deux mères et n’a jamais connu son père. Paul, que le hasard de sa naissance va mener sur la route d’un célèbre androgyne : David Bowie.
      Fantaisiste et généreux, le nouveau roman de Jean-Michel Guenassia, l’auteur du Club des incorrigibles optimistes, nous détourne avec grâce des chemins tout tracés pour nous faire goûter aux charmes de l’incertitude.

    • Je t’appelle Tendresse

      3,30

      Permets à mon sourire de t’offrir ma tendresse, permets à ma main de t’apporter du doux, permets à mon regard de te dire ton importance et accepter ainsi ma gratitude au cadeau de ta présence.

      Réédition Les poèmes de Jacques Salomé sont ici enrichis de dessins nouveaux. Le thème de la tendresse a toujours été un des thèmes majeurs de cet auteur. Jacques Salomé, psychosociologue, est réputé pour le succès de ses livres. “Je t’appelle Tendresse” s’est vendu, dans sa précédente édition, à une vingtaine de milliers d’exemplaires.

    • Le Journal de Bridget Jones

      3,50

      Bon Dieu, pourquoi suis-je aussi moche? Dire que je me suis persuadée que je me gardais tout mon weekend pour travailler alors que j’étais simplement en faction devant le téléphone à attendre que Daniel m’appelle. Atroce ! Pourquoi n’a-t-il pas appelé ? Qu’est-ce qui cloche chez moi ?

      Bridget a presque trente ans et n’est toujours pas mariée. Entre une mère égoïste et des amis plus ou moins en couple, elle cherche le prince charmant qui changera sa vie, son regard sur elle-même et sur le monde. Comment s’y prendre avec les hommes ?

      Par où commencer ? Avec humour décapant, Helen Fielding trace le portrait d’une génération femmes socialement responsables, financièrement autonomes, affectivement… frustrées ! Une comédie sentimentale, ironique et tendre.

    • Les Vampires de Manhattan, tome 5 : Le secret de l’ange

      3,50

      Théodora et Jack ont fui en Italie où ils peuvent enfin vivre leur amour librement. Mais Théodora doit aussi y poursuivre la mission initiée par Lawrence Van Alen, son grand-père : trouver la Porte de la Promesse avant Lucifer et découvrir le secret de l’ange déchu…
      Pendant ce temps, à New York, la belle Mimi Force a été élue Régente à la tête du Conclave. Elle est confrontée à un choix déchirant : traquer Jack qui l’a rejetée pour Théodora, ou tenter de sauver des Enfers Kingsley Martin, le Sang-d’Argent qu’elle aime en secret.
      Qui des deux éternelles rivales accomplira sa mission sans perdre l’amour de sa vie ?

    • Hannibal

      3,50

      Sept ans ont passé depuis Le Silence des agneaux. Depuis, Hannibal Lecter vit sous nom d’emprunt à Florence, en Italie, où le faux docteur, vrai serial killer, mène la grande vie.
      Sur ses traces, Clarice Sterling, agent modèle du FBI. Mais elle n’est pas la seule à le pister : Mason Verger, une des premières victimes d’Hannibal Lecter, attend sa vengeance.
      La lutte peut-elle être égale entre cet homme cloué à son lit d’hôpital, accroché à son respirateur artificiel, qui tente de tirer parti de toutes les potentialités d’Internet pour mener sa traque, et le redoutable Lecter ?

    • Recherche sorcière désespérement

      3,20

      Arriman le Terrible, grand sorcier du Nord, souhaite prendre épouse. Il convie donc toutes les sorcières de la région à un grand concours afin de choisir la plus maléfique. Très vite, la cruelle Mme Olympia se révèle être la concurrente la plus redoutable. Face à elle, Belladonna se dit qu’elle n’a aucune chance avec sa magie trop blanche… Hélas ! car elle est tombée follement amoureuse d’Arriman et voudrait devenir sa Femme. Mais comment ?

    • Cowboy, mon amour

      3,00

      Sara Davidson est scénariste et co-productrice pour la télévision américaine Dr. Quinn. Elle a écrit plusieurs livres sur des thèmes de société. Elle vit à Santa Monica en Californie. Mère divorcée, scénariste à Hollywood, Sara Davidson a près de 50 ans, connaît le succès et goûte, avec ses deux enfants, et sans homme, une vie tranquille et confortable lorsqu’elle rencontre Zack. C’est un cow-boy, il a 10 ans de moins qu’elle, a achevé péniblement ses études secondaires. Il habite dans une caravane en plein désert du Nevada et gagne petitement sa vie en vendant les brides de cuir qu’il tresse. Apparemment, tout les sépare, et pourtant le coup de foudre est réciproque, l’entente physique quasi-immédiate. Avec Zack, Sara se sent aimée comme jamais auparavant. Grâce au regard fondamentalement différent qu’il porte sur la vie et l’amour, Sara accepte, peut-être pour la première fois, de recevoir l’amour de quelqu’un et s’autorise enfin à s’aimer elle-même.

    • Le premier qui pleure a perdu

      3,30

      Voici les péripéties poignantes et drôles de Junior, un jeune Indien Spokane, né dans une Réserve. Rien ne lui sera épargné – il a été le bébé qui a survécu par miracle, l’enfant dont on se moque et il est désormais l’adolescent qui subit en soupirant coups de poings et coups du sort. Jusqu’au jour où cet éternel optimiste réalise qu’un déplorable avenir l’attend s’il ne quitte pas la Réserve. Admis à Reardan, une école prestigieuse surtout fréquentée par les Blancs, Junior, se sent devenir un Indien à temps partiel…

      Dans ce roman plein d’humour où se devine l’autobiographie, Sherman Alexie raconte à merveille, tous les combats, petits et grands, contre soi-même et les autres, qui se gagnent de haute lutte, à condition de porter bien haut les armes de l’intelligence, de la lucidité et de l’humour.

    • Le sumo qui ne pouvait pas grossir

      3,20

      Sauvage, révolté, Jun promène ses quinze ans dans les rues de Tokyo, loin d’une famille dont il refuse de parler.
      Sa rencontre avec un maître du sumo, qui décèle un
      « gros » en lui malgré son physique efflanqué, l’entraîne dans la pratique du plus mystérieux des arts martiaux. Avec lui, Jun découvre le monde insoupçonné de la force, de l’intelligence et de l’acceptation de soi.
      Mais comment atteindre le zen lorsqu’on n’est que douleur et violence ? Comment devenir sumo quand on ne peut pas grossir ?
      Derrière les nuages, il y a toujours un ciel…

    • Les Perroquets de la place d’Arezzo

      3,10

      «Ce mot simplement pour te signaler que je t’aime. Signé : tu sais qui.»

      Cette lettre anonyme trouble l’existence des riverains de la place d’Arezzo. Dans ce quartier élégant de Bruxelles, quel original, quel pervers, quel corbeau déguisé en colombe s’acharne à violer leur intimité ? Le message entraîne autant de promesses et d’attentes que de déceptions et de catastrophes, chacun l’interprétant à sa façon. Menée par Eric-Emmanuel Schmitt, cette ronde effrénée devient l’encyclopédie des désirs, des sentiments et des plaisirs, le roman des comportements amoureux de notre temps.

    • Une affaire conjugale

      3,50

      Entre Agathe, parolière de chansons, et Jérôme, dirigeant d’une start-up, c’était le grand amour. Huit ans de mariage et deux jumeaux plus tard, tout a changé : elle écrit de moins en moins, happée par l’éducation des enfants ; il s’absente de plus en plus et la délaisse pour ses maîtresses. Bafouée, rabaissée, Agathe s’interroge : aura-t-elle le courage de demander le divorce ? Commence alors un chassé-croisé entre les époux qui se déchirent jusque devant les enfants, déterminés l’un et l’autre à en obtenir la garde, et, accessoirement, à triompher de l’autre. Agathe aura-t-elle gain de cause ? Pourra-t-elle surmonter la dévastation de son monde et de ses idéaux ? Aura-t-elle droit à une deuxième chance ? Juste, drôle, émouvant et cinglant, ce roman délibérément ancré dans le monde contemporain, dévoile les dessous du divorce.

    • Milarepa

      3,00

      Simon fait chaque nuit le même rêve dont une femme enigmatique lui livre la clé: il est la réincarnation de Milarepa le célèbre ermite Tibétain du XI ème siècle qui vouait à son neveu une haine inexpiable. Pour sortir du cycle des renaissances, Simon doit raconter l’histoire des deux hommes, s’identifiant à eux au point de confondre leurs identités à la sienne. Mais où commence le rêve, où finit le réel ?

    • Seul ce qui brûle

      4,00

      Je ne sais si vous avez eu le terrifiant privilège de connaître la passion d’amour. C’est le plus vertigineux des abîmes dans lequel il soit possible à l’homme de descendre. Un abîme de flammes et de souffrances.

      Inspiré d’une nouvelle de Marguerite de Navarre, ce roman – qui se passe au XVIe siècle – raconte l’histoire cruelle et sublime d’un châtelain, Sigismund d’Ehrenburg, et de son amour fou pour sa jeune épouse, Albe.
      Dévoré par la jalousie, il la condamne à un châtiment terrible…

    • L’Enfant de Noé

      3,50

      ” – Nous allons conclure un marché, veux-tu ? Toi, Joseph, tu feras semblant d’être chrétien, et moi je ferai semblant d’être juif. Ce sera notre secret, le plus grand des secrets. Toi et moi pourrions mourir de trahir ce secret. Juré ? – Juré. ” 1942. Joseph a sept ans. Séparé de sa famille, il est recueilli par le père Pons, homme simple et juste, qui ne se contente pas de sauver des vies. Mais que tente-t-il de préserver, tel Noé, dans ce monde menacé par un déluge de violence ? Un court et bouleversant roman dans la lignée de Monsieur Ibrahim et d’Oscar et la dame rose qui ont fait d’Eric-Emmanuel Schmitt l’un des romanciers français les plus lus dans le monde.

      1942. Les rafles commencent. André, parce qu’il est juif, se trouve confié à des inconnus qui l’obligent à travestir la vérité. Virtuose du mensonge comme tous les enfants cachés, il apprend à taire son nom, son histoire, ses sentiments.

    Start typing and press Enter to search

    Panier

    Votre panier est vide.