Albin Michel

    • Recherche jeune femme aimant danser

      4,00

      Pour aider une de leurs amies, productrice de télévision, à réaliser un reportage sur les journaux de rencontres, Darcy Scott et Erin Kelley répondent à des petites annonces. L’occasion, peut-être, de trouver le prince charmant, avait ajouté en riant Nona.

      Charley, lui, a une passion pour les petites annonces. Il les rédige toutes de la même manière : « Recherche jeune femme aimant danser. » Déjà sept filles sont enterrées dans sa propriété, chacune avec une magnifique chaussure de bal au pied droit.

    • Lettre ouverte aux Français qui se croient le nombril du monde

      3,50

      À titre de francophone du Québec dont les racines françaises remontent au XVIIe siècle, je ne laisserai pas les habitants (de la France) me renvoyer d’eux-mêmes cette image déprimante d’un peuple qui semble se convaincre que ses forces sont ses faiblesses et vice versa.Le ton de cette lettre ouverte est donné d’emblée par Denise Bombardier, journaliste et écrivain québécoise, qui a de sérieux comptes à régler avec la France.Englobant tous les Français dans un “vous” accusateur, le livre égrène une série de reproches, qui vont de l’usage de la langue à la “fausse” égalité des sexes, fustigeant au passage aussi bien la dégradation de l’habillement que la dérive de la télévision. Certains chapitres sont savoureux, comme lorsqu’elle parle de l’attitude des Français vis-à-vis de l’argent, ou encore quand elle décrit le rapport complexe à l’Amérique. D’autres en revanche reposent sur une analyse un peu rapide, notamment sur la question du rapport entre les sexes.Mais que ce soit pour dénigrer ou pour encenser, Denise Bombardier ne parvient pas à éviter tous les clichés. Et à la lecture du chapitre sur le parisianisme, on ne peut s’empêcher de s’interroger : n’y aurait-il pas un reste de frustration dans tant de hargne ?

    • Op-center, tome 7 : Diviser pour régner

      4,00

      Aux confins de l’Europe et de l’Asie, la région de la mer Caspienne est une zone stratégique. Un no man’s land dont les gisements pétrolifères suscitent depuis toujours l’extrême convoitise de l’Azerbaïdjan et de l’Iran, sous 1’œil attentif de la Russie et des États-Unis. Une contrée idéale pour allumer une guerre… Justement, des terroristes font sauter une plate-forme iranienne au large de Bakou.
      Pour enrayer l’implacable mécanisme des alliances et éviter un conflit mondial, la cellule antiterroriste Op-Center devra faire preuve de sang-froid. Surtout quand les terroristes tentent de provoquer le chaos et d’affaiblir le président des États-Unis… Et qu’ils agissent dans le secret même de la Maison Blanche.

    • La maison du clair de lune

      3,00

      Une vieille dame riche, Nuala Moore, heureuse de retrouver après vingt ans de séparation la fille de son ex-mari, qu’elle adorait. Des morts suspectes dans une luxueuse maison de retraite pour milliardaires, Latham Manor, à Rhode Island. Une ancienne coutume victorienne : attacher à la main des morts un fil permettant d’actionner une clochette à l’extérieur de la tombe, au cas où ils auraient été enterrés vivants. Et Maggie, jeune et séduisante photographe new-yorkaise, qui a vu ce qu’elle ne devait pas voir. Tels sont les ingrédients du nouveau roman de Mary Higgins Clark, l’auteur de l’inoubliable Nuit du renard, Grand Prix de littérature policière 1980, et de douze autres chefs-d’oeuvre du frisson. Une angoisse implacablement distillée qui ne nous laisse pas une seconde de répit. La formidable machine à suspense frappe une quatorzième fois !

    • Et vogue la galère

      3,00

      Comment bien ramer quand on est dans la galère ?
      Gaston, le spécialiste des plus terribles situations nous dit comment sourire quand le pire est déjà là…

    • Net Force, tome 1

      3,50

      Au cœur du dispositif de défense américaine, la Net Force est une antenne du FBI spécialisée dans la protection des réseaux informatiques.
      L’homme à sa tête vient d’être assassiné. Son successeur s’appelle Alex Michaels. Sa mission retrouver les commanditaires du meurtre. Assurer la sécurité de l’État. Filtrer le Net. Piratages, plantages, pertes de données se multiplient sur le réseau. Un bug géant se prépare. Le responsable un commando de terroristes des pays de l’Est, mené par un certain Plekhanov. Leur intérêt : contrôler l’économie mondiale.
      A Alex Michaels de déjouer une machination qui pourrait être fatale. Avis aux internautes et aux cybersurfers. Mais il faut faire vite. Après Op-Center, une nouvelle série-culte signée Tom Clancy. Entre réalité virtuelle et géopolitique, espionnage et technologie de pointe, Net Force explore les arcanes du Web.

    • Ouf!

      2,80

      La cinquantaine rayonnante, Jeanne (d’ Arc, oui, c’est vrai!..) est une plubicitaire énérgique qui assume deux adolescents. Elle est entourée d’amies, mais plutôt seule sur le plan sentimental.
      Dans un style moderne et vif, elle nous raconte sa vie, ses pensées, ses déceptions, ses joies et ses espoirs avec un sens affûté de l’autodérision et de lucité.

    • Papa, Maman, écoutez-moi vraiment

      3,00

      ” Car ils ont leurs propres pensées “, cette phrase capitale nous concerne comme parents, comme accompagnants chargés d'”éducation”, comme intervenants dans l’apprentissage de la vie si nous acceptons de privilégier l’approche relationnelle avec les enfants.

      Et cela depuis les mouvements secrets du petit embryon encore protégé dans le ventre d’une femme jusqu’aux orages et plénitudes de l’âge adulte en passant par toutes les étapes du développement.

      Après Françoise Dolto et stimulé par son travail, Jacques Salomé nous montre combien l’essentiel d’une existence se joue parfois dans les premières années de la vie. Si les bébés et les jeunes enfants n’ont pas beaucoup de mots pourparler, ils ont beaucoup de langages pour s’exprimer.

      L’auteur dévoile ici quelques-uns de ces langages avec lesquels le bébé, le jeune enfant et plus tard l’adulte vont tenter de se dire, de ne pas se dire aussi, de se signifier, et peut-être d’exister.

    • America

      4,00

      Qui a détourné le premier satellite tueur du bouclier anti-missiles américain ?
      Qui s’est emparé de l’America, le sous-marin le plus sophistiqué de l’US Navy ?
      Lorsqu’un premier missile frappe la Maison Blanche et que d’autres missiles, dotés d’ogives électromagnétiques, plongent Washington et New York dans le chaos, il devient clair que l’on a affaire à des terroristes qui ne reculeront devant rien. Les soupçons se portent sur un groupe de mercenaires chargé au départ par la CIA d’une mission de piratage sur un sous-marin russe. A l’amiral Jake Grafton d’intervenir et de tenter une fois encore l’impossible. Stephen Coonts met la pression : suspense maximal pour le plus angoissant des techno-thrillers !

    • Le Minotaure

      3,50

      On le croyait mort. Mais Jake Grafton est de retour pour affronter le Minotaure dans les labyrinthe du Pentagone.
      Héro du Vol de l’Intruder et de Dernier vol, le voici appelé en remplacement d’un officier tué dans des conditions mystérieuses. Son rôle : mener à bien le programme ultra-secret Athena, concernant un avion “furtif” du dernier cri ; et déjouer, parmi des agents secrets, des hommes politiques, des financiers, des technocrates impliqués dans des programmes d’armement de plusieurs milliards de dollars, une machination ourdie par des intelligences de premier ordre…

    • Le prince de New York

      3,50

      Dotés de pouvoirs exceptionnels dans la lutte antidrogue, ils en usaient sans hésiter, non sans arrogance. Et puis on comprit qu’ils en abusaient, et le gouvernement américain ouvrit une enquête sur la corruption dans leurs rangs. Bob Leuci était l’un de ces “princes de New York”. Aussi pourri que ses collègues. Il décida cependant d’organiser la purge et de donner le coup de pied dans la fourmilière. Il allait déranger beaucoup de monde, révéler trafics, compromissions et abus de pouvoir. Une “trahison” qu’on ne lui pardonnerait pas… Tout cela se passait au début des années 70. L’auteur de L’Année du Dragon était alors commissaire de la ville de New York. Tout ce qu’il relate est vrai de bout en bout. Un document captivant comme un thriller, qui a inspiré le grand film de Sidney Lumet.

    • La Révolution des fourmis

      3,50

      Que peuvent nous envier les fourmis ? L’humour, l’amour, l’art. Que peuvent leur envier les hommes ? L’harmonie avec la nature, l’absence de peur, la communication absolue.
      Après des millénaires d’ignorance, les deux civilisations les plus évoluées de la planète vont-elles enfin pouvoir se rencontrer et se comprendre ?
      Sans se connaître, Julie Pinson, une étudiante rebelle, et 103e, une fourmi exploratrice, vont essayer de faire la révolution dans leur monde respectif pour le faire évoluer.
      Les Fourmis était le livre du contact, Le Jour des Fourmis le livre de la confrontation. La Révolution des Fourmis est le livre de la compréhension.
      Mais au-delà du thème des fourmis, c’est une révolution d’humains, une révolution non violente, une révolution faite de petites touches discrètes et d’idées nouvelles que nous propose Bernard Werber.
      À la fois roman d’aventures et livre initiatique, ce couronnement de l’épopée myrmécéenne nous convie à entrer dans un avenir qui n’est peut-être pas seulement de la science-fiction…

    • La vie interdite

      3,50

      Je suis mort à sept heures du matin. Il est huit heures vingt-huit sur l’écran du radio-réveil, et personne ne s’en est encore rendu compte. Ainsi commence l’aventure de Jacques Lormeau, trente-quatre ans, quincaillier à Aix-les-Bains. Comment parviendra-t-il à se faire entendre, à se glisser dans les pensées de la femme qu’il aime, dans les rêves de son fils? Comment échappera-t-il à ceux qui le retiennent avec leurs mesquineries, leurs rancunes, leurs fantasmes? Sur quoi débouche la mort?
      Le romancier d’Un aller simple, prix Goncourt 1994, nous entraîne, au fil d’un suspense mêlant l’humour et l’émotion, dans le fascinant voyage qui – peut-être – nous attend tous.

    • Le vol de l’Intruder

      4,00

      1972, au large de la côte nord-ouest du Vietnam… « La catapulte de tribord avant se déclencha, projeta l’Intruder A-6 le long du pont d’envol où il prit de la vitesse dans un grondement qui se répercuta au loin sur la mer ; le bombardier commença à s’élever au milieu des ténèbres… »
      Stephen Coonts, lui-même ancien pilote d’un Intruder A-6, présente comme on ne l’a encore jamais fait le drame de la guerre aérienne moderne. Avec un réalisme saisissant, il entraîne le lecteur dans la cabine, l’installe sur le siège du pilote et lui fait vivre, à pleins gaz, les dangers, les craintes et les enthousiasmes des hommes de l’aéronavale américaine.
      Avec précision et acuité, il sonde les cœurs et les esprits de ces jeunes gens qui pilotent des appareils d’une puissance démesurée et d’une technicité extrême ; et nous révèle un monde intense et fascinant.
      Le Vol de l’Intruder est plus qu’un roman de guerre et d’aventures au suspense haletant, c’est un livre lucide, authentique, et d’une grande profondeur humaine.

    • Si tu me voyais maintenant

      3,00

      Une existence réglée comme du papier à musique : de son emploi du temps à ses émotions, Elizabeth a tout planifié pour ne plus souffrir. Mais lorsqu’un inconnu fait irruption dans sa vie cette mécanique si bien huilée se dérègle. Insouciant, spontané, en quête perpétuelle d’aventures, le mystérieux Ivan semble touché par la grâce. Peu à peu, la jeune femme baisse le bouclier qui protégeait son coeur et sort de sa carapace. Mais que sait-elle d’Ivan ? D’où vient-il ? Est-il vraiment celui qu’il prétend être ou n’est-il qu’une illusion ?

    • Trois versions de la vie

      3,00

      Un soir, dans un appartement parisien, Henri et Sonia débattent : faut-il répondre aux appels de leur fils qui, de son lit, réclame à manger alors qu’il s’est lavé les dents ?
      La situation s’envenime quand apparaissent Hubert et Inès qu’ils croyaient avoir invités pour le lendemain. La situation se détériore encore, d’autant qu’Hubert – patron d’Henri -, lui apprend qu’une communication sur les halos de matière noire dans les galaxies, sur quoi Henri travaille depuis trois ans, vient d’être publiée, ce qui réduit à néant ses rêves de promotion.
      Cette tragi-comédie du quotidien est rejouée trois fois de suite, dans des interprétations différentes.

    • Nu-tête

      3,00

      Cécile, jeune danseuse atteinte d’un mal implacable, est assistée dans sa douleur par un médecin amoureux d’elle, de cette mort annoncée qui la rend belle : il l’aime dans sa souffrance, isolée, promise au désespoir.

    • Le cardinal du Kremlin

      3,50

      L’auteur du best-seller Octobre rouge nous entraîne ici dans les arcanes de la recherche militaire, autour d’une arme à laser susceptible de bouleverser l’équilibre des forces mondiales.
      Jack Ryan a pour mission de percer le secret de cette invention. Et pour complice le colonel Filitov, alias le Cardinal, haut dignitaire russe acquis à la collaboration avec l’Occident.
      Tom Clancy déploie dans ce roman la parfaite connaissance des enjeux militaires, stratégiques et techniques du monde contemporain, qui a sidéré les experts les plus chevronnés du Pentagone. Et l’art époustouflant d’un maître du suspense.

    Start typing and press Enter to search

    Panier

    Votre panier est vide.