Que cherchez vous ?

Filtre

La saga des Romanov

3,95

La Russie ne cesse de retrouver son passé impérial. Cette spectaculaire réconciliation a débuté le 17 juillet 1998 : lors de l’inhumation des restes de la famille du dernier tsar, assassinée à Ekaterinbourg en 1918, Boris Eltsine, président de la Russie post-soviétique, demanda publiquement pardon pour ” les crimes du bolchevisme, du stalinisme et de leurs successeurs “. Jean des Cars, témoin privilégié de cette étonnante cérémonie, raconte comment la dynastie des Romanov, qui régna de 1613 à 1917, est à nouveau entrée dans l’histoire officielle. Si les hautes figures de Pierre 1er le Grand, bâtisseur en un temps record de Saint-Pétersbourg, et de Catherine II, correspondante de Voltaire et élève des curieuses leçons de philosophie de Diderot, ont toujours été estimées, on assiste au retour dans la mémoire collective des épopées de Paul Ier, qui fit tirer le canon sous tous les prétextes, d’Alexandre Ier, qui embrassa Napoléon à Tilsit en 1807 et entra dans Paris en 1814, sans parler de cet Alexandre III, soutien de l’Alliance franco-russe, qui consentit, lui l’autocrate, à se découvrir pendant La Marseillaise, montrant une fois de plus ce lien surprenant entre les destins russes et français. Sans haine ni a priori, le temps des tsars sort de l’oubli organisé, pour être reconsidéré après les mensonges et la désinformation imposés par la Révolution puis la guerre civile et la dictature. De Pierre le Grand à Nicolas II, la Russie d’aujourd’hui redécouvre les souverains de l’ancienne Russie, ceux qui ont bâti le plus vaste pays du monde. L’extraordinaire destin de la famille Romanov, des origines de la dynastie jusqu’au récit édifiant de sa réhabilitation dans la Russie actuelle. La Russie du Président Poutine ne cesse de retrouver son passé impérial. Cette spectaculaire et courageuse réconciliation a débuté le 17 juillet 1998 à Saint-Pétersbourg, par l’inhumation des restes de la famille du dernier tsar, Nicolas II, assassiné quatre-vingts ans plus tôt à Ekaterinbourg. Boris Eltsine, alors maître d’une Russie qui n’était plus soviétique, se frappa publiquement la poitrine, demandant « pardon pour les crimes du bolchevisme, du stalinisme et de leurs successeurs ». Jean des Cars, témoin fasciné de cette étonnante cérémonie, raconte comment la dynastie des Romanov, qui régna sur l’Empire Russe de 1613 à 1917, est aujourd’hui réhabilitée. Ce faisant, Vladimir Poutine peut établir une continuité historique entre l’Empire des Tsars, l’URSS et la Russie actuelle. Le livre relate l’extraordinaire saga de la Famille Impériale, de 1613 à 1918, puis leur « retour » dans la mémoire collective. Un passionnant récit, sans haine ni a priori, riche de révélations, où dominent les hautes figures de Pierre le Grand, de Catherine II, d’Alexandre 1er et d’Alexandre III, à travers des rela-tions parfois surprenantes avec la France. Romanov : un nom qui, à nouveau, fait partie de l’Histoire officielle.

Disponibilité : 1 en stock

Auteur : Jean des Cars

Éditeur : Plon

ISNB 13 : 9782259207973

ISNB 10 : 2259207979

Nombre de pages : 358

Reliure : broché

Poids : 490 gr

Largeur : 14.2 cm

Longueur : 22.61 cm

Épaisseur : 3.1 cm

L’édition livrée peut éventuellement différer de celle commandée.
0
0
Votre panier
Votre panier est videRetourner vers la boutique