Que cherchez vous ?

Filtre

La vie des elfes

3,95

“Les mains de la petite étaient fines et gracieuses, plutôt larges pour une enfant qui n’avait fêté ses dix ans qu’en novembre, et extrêmement déliées. Elle les tint au-dessus des touches comme il fallait pour entamer le morceau mais les laissa en suspens pendant un instant où les deux hommes eurent le sentiment qu’un vent ineffable balayait l’espace de la nef. Puis elle les posa. Alors une tempête se fit dans l’église, une vraie tempête qui fit s’envoler les feuilles et rugit comme une vague qui monte et retombe sur l’amer des rochers. Enfin, l’onde passa et la petite joua. Elle joua lentement, sans regarder ses mains et sans se tromper une seule fois. Alessandro tourna pour elle les pages de la partition et elle continua de jouer avec la même inexorable perfection, à la même vitesse et avec la même justesse, jusqu’à ce que le silence se fasse dans l’église transfigurée.” Quoi de commun entre la petite Maria, qui vit dans un village reculé de Bourgogne, et une autre fillette, Clara qui, à la même époque, après avoir grandi dans les Abruzzes, est envoyée à Rome afin d’y développer un don prodigieux pour la musique ? Peu de choses, apparemment. Pourtant, il existe entre elles un lien secret : chacune, par des biais différents, est en contact avec le monde des elfes – monde de l’art, de l’invention, du mystère, mais aussi de l’osmose avec la nature, qui procure à la vie des hommes sa profondeur et sa beauté. Or une grave menace, venue d’un elfe dévoyé, pèse sur l’espèce humaine, et seules Maria et Clara sont en mesure, par leurs dons conjugués, de déjouer ses plans. Les deux fillettes, une fois réunies, auront à mener un long combat… Après L’élégance du hérisson, on n’attendait pas Muriel Barbery sur ce registre. Entre conte poétique et fable musicale, La vie des Elfes est une ouvre déroutante et envoutante qui se sublime au fil de la lecture. C’est aussi une ode vibrante à la nature et au génie humain que seuls deux enfants aux pouvoirs uniques devront sauver du désastre. Ce roman qui fait du bien nous rappelle avec élégance que la fantaisie et l’art sont des biens précieux pour lesquels nous devons nous battre.

Rupture de stock

Être notifié quand il est de nouveau disponible

ISNB 13 : 9782070148325

ISNB 10 : 2070148327

Nombre de pages : 304

Éditeur : Gallimard

État du livre : bon état

Reliure : broché

Poids : 305 gr

Largeur : 14.2 cm

Longueur : 20.5 cm

Épaisseur : 2.01 cm

Auteur : Muriel Barbery

L’édition livrée peut éventuellement différer de celle commandée.

Les livres présentés sur notre site
ne sont pas en magasin.

Si vous trouvez votre bonheur sur notre site, commandez en ligne et venez chercher en magasin

Parrainer un ami
0
0
Votre panier
Votre panier est videRetourner vers la boutique
Calculez les frais de port
Appliquer le code promo

Inscrivez-vous à notre newsletter

S'inscrire

Notre adresse

108 Rue Grand Péril
7090 Hennuyères

Horaires

Mercredi et samedi
De 10h à 17h30