Psychanalyse

    • L’emprise familiale: Comment s’affranchir de son enfance et choisir enfin sa vie

      4,00

      Nous sommes tous largement influencés par notre enfance. Les premières années, au sein de notre famille, ont forgé notre caractère ; elles ont modelé notre sensibilité, nourri notre imaginaire. Notre enfance a constitué le terrain vierge sur lequel nos premières expériences ont laissé des empreintes profondes. Ces influences initiales ont été belles et intelligentes, maladroites ou médiocres, parfois terriblement traumatisantes, mais toujours décisives.
      Elles constituent le bagage psychique fondamental avec lequel nous affrontons tous, un jour ou l’autre, la complexité de la vie des grandes personnes. Nous la subissons ou nous la choisissons. Mais y sommes-nous bien préparés ? Peut-on se dégager du poids de l’histoire familiale ou reste-t-on éternellement tributaire de ses racines ? Peut-on se reconstruire après une enfance sans règles ni lois, ou lorsque notre psychisme reste encore marqué au fer rouge ? Comment ne pas se retrouver victime ou manipulateur lorsqu’on a grandi dans une famille toxique ? Comment fonder sa propre famille quand on porte la misère de ses parents et la charge implicite de les rendre heureux ? Ce livre s’adresse à tous les adultes qui ont “mal à leur famille”.
      A ceux qui n’arrivent pas à prendre leur envol, sans comprendre véritablement pourquoi. Il s’adresse aussi à tous les parents qui souhaitent ne pas faire peser sur leurs enfants le poids de leurs propres douleurs d’enfance non résolues.

    • Les hommes et les femmes

      3,50

      Un homme, une femme, tous deux passionnément engagés dans les débats et les combats du temps : la romancière du Bon Plaisir, le philosophe des Aventures de la liberté.

      Entre eux, un magnéto-phone, et le plus vieux sujet du monde : l’amour et son cortège, la conquête, la séduc-tion, le désir, la jalousie, le couple, le désamour, la rupture…

      L’une est convaincue que le féminisme a radicalement modifié les relations amoureuses; l’autre, sceptique, affirme l’irréductibilité des univers masculin et féminin.

      Mais si le débat est parfois vif, l’amitié, la complicité ne perdent jamais leurs droits, faisant de cet entretien d’un été une véritable fête pour l’intelligence.

      Et une authentique réflexion – aussi, sur ce que sont devenues les relations entre hommes et femmes, « en songeant à toutes celles et à tous ceux qui ne savent plus très bien ce qu’aimer veut dire ».

    • L’Oedipe, un complexe universel

      4,50

      Les termes “complexe”, “Oedipe”, “névrose”, “libido”, “transfert”, sont passés dans le langage quotidien. La psychanalyse fait désormais partie de notre patrimoine culturel commun et chacun doit pouvoir l’approcher sans qu’elle ait subi ni “digestion”, préalable ni falsification.
      C’est ce que propose ce livre qui fait partie d’une collection de treize volumes, dirigée par Bela Grunberger et Janine Chasseguet-Smirgel, qui traite de toutes les notions psychanalytiques, et présente les textes de base qu’il faut avoir lus pour comprendre la psychanalyse.

      À la fin du XIXe siècle, Sigmund Freud découvre dans des circonstances particulières le complexe d’Œdipe et suscite à nouveau l’indignation de ses contemporains : l’enfant n’aurait-il pas, selon lui, le désir de tuer son père et d’épouser sa mère ? Où en est donc Œdipe aujourd’hui ?
      On doit au débat sur l’Œdipe la clé de problèmes jusqu’alors insolubles telles les origines de l’Histoire, de l’art, de la religion ou de la démocratie. À partir de lui, on explique un comportement individuel ou une crise sociale. Et surtout, il éclaire de façon saisissante les premières années de notre vie. Qu’il soit une vérité première ou une invention sociale, il nous concerne tous, puisque nous avons tous été, un jour, des “bourgeons d’Œdipe”.

    • Introduction à la pensée freudienne

      4,00

      Le jargon analytique et des points importants de la théorie freudienne ont tellement infiltré la culture ambiante que, victime de son succès, la psychanalyse est peut-être en train d’y perdre son âme. D’où l’utilité de mises au point comme celle que propose ici Jean-Pierre Chartier en resituant la pensée de Freud dans le cadre de son évolution historique. Il en résulte la nécessité de développer ce que l’on a appelé un ” retour à Freud ” : à partir d’une authentique fidélité aux concepts, il importe d’élaborer une clinique et une pratique soucieuses de s’adapter sans parti pris à la réalité de celui qui souffre.

    Start typing and press Enter to search

    Panier

    Votre panier est vide.