Psychologie Sociale

    • Quand J’étais Vieille

      10,00

      Quelle stratégie alimentaire et para-alimentaire pour les victimes d’épuisement chronique (fibromyalgie, candidose, etc.)
      On ne compte plus, aujourd’hui, les victimes d’épuisement chronique, qu’elles ressortissent à la fibromyalgie, à la spasmophilie, à la candidose, à l’hypoglycémie, à la sub-hypothyroïdie, au syndrome de fatigue chronique, à l’encéphalopathie myalgique ou à la mononucléose chronique. Naturellement, c’est d’abord à la médecine ou à tout le moins à un thérapeute bien informé, que ces victimes font appel ou devraient faire appel. Cela étant acquis, des stratégies complémentaires peuvent soutenir ou renforcer la santé, en douceur. L’une d’elles consiste à revisiter l’alimentation. Taty Lauwers, l’auteure de cet opuscule ironiquement intitulé Quand j’étais Vieille, a vécu une dizaine d’années de sous-vie avant de retrouver enfin par ses propres moyens le chemin de la santé et de l’énergie. Ce tome propose un témoignage et quelques pistes, et non pas une solution-miracle ou encore un prêt-à-l’emploi. Ces pages s’adressent aux personnes qui choisissent d’assortir leur traitement ou leur thérapie de base par une prise en charge de leur patrimoine de santé, tout en douceur. Elles sont aussi conçues pour les thérapeutes, et même, de proche en proche à tous les professionnels concernés qu’intéresserait ce regard tout autre.Il est bien rare qu’un thérapeute ait vécu, dans sa chair, cette forme de coma organique que constitue l’épuisement chronique. Il s’ensuit une tendance à surestimer la force vitale du patient, ce qui a pour effet de leur maintenir la tête sous l’eau par un interventionnisme disproportionné. Ce guide d’un retour vers une seconde jeunesse pourrait peut-être aider ces professionnels à mieux adapter et nuancer leur stratégie thérapeutique par rapport à ce genre de patients
      Feuilleter des extraits à partir de http://quandjetaisvieille.com/flip.html

    • La répétition amoureuse, sortir de l’échec

      3,70

      Aux joies des premières rencontres succèdent souvent les ruptures et les drames du désamour. Nous pensons alors « nous n’étions pas faits pour vivre ensemble », ou « il n’était pas pour moi ».

      Puis survient un nouvel amour. Et nous reproduisons les mêmes erreurs. Comme si l’échec tenait du destin et qu’une force aveugle s’acharnait sur nous.

      – Pourquoi certaines femmes ne sont-elles attirées que par le même type d’homme, et inversement ?
      – Pourquoi recommençons-nous encore et encore la même histoire au risque de nous faire du mal ?
      – Pourquoi sommes-nous sous l’emprise du passé ?

      À partir de témoignages recueillis par Sophie Carquain, Maryse Vaillant, psychologue clinicienne, identifie et analyse la mécanique subtile de la compulsion et les signes avant coureurs de la défaite.

      Ensemble, elles repèrent les moyens de sortir de l’engrenage. Car si l’amour est le lieu de la répétition, faire un « pas de coté » peut permettre d’aller de l’avant. Et de s’épanouir enfin à deux.

    Start typing and press Enter to search

    Panier

    Votre panier est vide.