Roman

Affichage de 1–18 sur 1609 résultats

    • Un prince charmant, s’il vous plaît !

      2,50
      Se lancer dans une véritable relation. Trop risqué, merci ! Cami préfère accepter les blind-dates organisés par sa mère, déterminée à la caser…, et se consacrer à son job de décoratrice. Pour l’aider, elle vient d’embaucher un entrepreneur, Tanner James. Le hic, c’est que celui-ci la regarde avec un petit sourire en coin chaque fois qu’elle se pomponne pour ses rendez-vous arrangés… et qu’il a l’air habile de ses mains pour un tas d’autres choses que le bricolage… « Les hommes, c’est terminé ! » lance Dimi, excédée par sa vie amoureuse… avant de se rendre compte de sa gaffe : elle est déjà à l’antenne et les milliers de téléspectateurs de sa célèbre émission de cuisine l’ont entendue. Y compris le nouveau directeur des programmes, Mitch Knight, qui a un tout autre avis sur la question : pour relancer l’audience, il exige au contraire que Dimi ajoute deux ingrédients à ses recettes – de l’humour… et une bonne pincée de sexe.
    • Le Sabotage amoureux

      2,50

      Eprouver une passion fatale au cœur d’un pays mythique (la Chine de Mao, vue du quartier clos des ambassades), tandis que font rage les combats d’une guerre sans merci que se livrent des enfants de diplomates – telle est l’expérience hors du commun vécue à sept ans par l’héroïne du Sabotage amoureux. Le deuxième roman d’Amélie Nothomb ajoute au plaisir d’une intrigue mouvementée la saveur d’une écriture ironique et musicale. Fidèlement restitué dans toute sa fantaisie et toute sa cruauté, l’univers enfantin qui s’en dégage paraîtra familier à chacun(e). Pour faciliter la compréhension de cette œuvre littéraire de grande qualité, on trouvera un appareil pédagogique complet, suivi d’une interview exclusive de l’auteur. Cet ensemble permettra aux élèves d’acquérir les notions indispensables à l’étude des textes romanesques en général et, plus particulièrement, des textes autobiographiques.

    • La face cachée de Margo

      3,00

      Mar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s’introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l’entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu. Quentin saura-t-il décrypter les indices qu’elle lui a laissés pour la retrouver? Plus il s’en approche, plus Margo semble lui échapper…
      Laissez-vous happer par le mystère de Margo, hypnotiser par la fascination amoureuse, réconforter par l’amitié qui réunit les personnages de John Green. Un road-trip jubilatoire jalonné de vérités profondes sur la vie, l’amour, la mort et les désillusions. Aujourd’hui star mondiale de la littérature pour adolescents et jeunes adultes, John Green est l’auteur du best-seller international Nos Etoiles Contraires et de Qui es tu Alaska? et de Will & Will.

    • Marley et moi : Mon histoire d’amour avec le pire chien du monde

      3,00

      Si le chien est le meilleur ami de l’homme, il peut parfois être le pire. C’est ce que vont découvrir John et Jenny Grogan, quand ils décident d’acheter un labrador peu de temps après leur mariage, afin de tester leurs capacités parentales. D’adorable petite boule de poils, Marley se transforme en un mastodonte de quarante-cinq kilos, qui détruit tout sur son passage, dévore quantité de nourriture et d’objets en tout genre, et témoigne d’une affection aussi débordante qu’envahissante envers ses maîtres.

    • Mort à crédit

      3,00

      Deuxième grand roman de Louis-Ferdinand Céline, “Mort à crédit”, publié en 1936, raconte l’enfance du Bardamu de “Voyage au bout de la nuit”, paru quatre ans auparavant. Après un prologue situant son présent, médecin dans les années trente, le héros narrateur, Ferdinand, se rappelle ses jeunes années, dans un milieu petit bourgeois, vers 1900. Il est fils unique, élevé dans un passage parisien entre une grand-mère éducatrice fine et intuitive, une mère sacrificielle propriétaire d’un petit magasin de dentelles et objets de curiosité et un père violent et acariâtre, employé dans une compagnie d’assurances. Il grandit maladroitement, sans cesse victime des reproches amers de ses parents, multiplie les apprentissages et les échecs sentimentaux et professionnels, séjourne dans un collège anglais avant de voir son destin basculer avec la rencontre d’un inventeur loufoque, Léonard de Vinci de la fumisterie scientifique, pour vivre des aventures toujours tragi-comiques…

    • Quand le bonheur scintille

      2,50

      Pour Noël, je voudrais… une famille !

      Devenir maman. C’est le rêve de Suzanne, et bientôt une réalité. En effet, pour Noël, elle accueillera enfin dans sa maison les deux enfants adorables qu’elle vient d’adopter. Alors, tandis qu’elle décore son foyer avec amour et que les émotions se bousculent dans sa tête, elle éprouve soudain l’envie irrépressible de partager la grande nouvelle avec quelqu’un, là, tout de suite ! Cédant à son élan, elle se précipite dehors et tombe sur son plus proche voisin, Tom Stefanec — un homme qu’elle a jusqu’ici tenu à distance, tant elle le trouve froid et, même, un peu mystérieux…

    • Expiation

      3,00

      Sous la canicule qui frappe l’Angleterre en ce mois d’août 1935, la jeune Briony a trouvé sa vocation : elle sera romancière. Du haut de ses treize ans, elle voit dans le roman un moyen de déchiffrer le monde. Mais lorsqu’elle surprend sa grande sœur Cecilia avec Robbie, fils de domestique, sa réaction naïve aux désirs des adultes va provoquer une tragédie. Trois vies basculent et divergent, pour se recroiser cinq ans plus tard, dans le chaos de la guerre, entre la déroute de Dunkerque et les prémices du Blitz. Mais est-il encore temps d’expier un crime d’enfance ? Un roman dans la grande tradition romanesque, où Ian McEwan, tout en s’interrogeant sur les pouvoirs et les limites de la fiction, restitue, avec une égale maîtrise, les frémissements d’une conscience et les rapports de classes, la splendeur indifférente de la nature et les tourments d’une Histoire aveugle aux individus.

    • Libre et assoupi

      3,00

      Vingt-cinq ans et bac + 5, « Machin » vit chez ses parents qui, excédés de le voir végéter, finissent par le mettre à la porte. Il rejoint une amie à Paris qui lui propose une colocation, et trouve un stage dans une chaîne de télévision. Exploitation, finances à marée basse et avances du patron… il quitte le monde du travail. Le roman naturaliste des désillusions perdues, où l’initiation d’un anti-Rastignac d’aujourd’hui se joue entre échec volontaire et résignation constructive.

    • Le cœur régulier

      3,00

      Un accident de voiture qui ressemble à un suicide : Nathan est mort. Depuis, sa soeur Sarah ne se reconnaît plus dans sa vie. Le coeur en cavale, elle s’enfuit au Japon dans un petit village au pied des falaises. Nathan prétendait avoir trouvé la paix là-bas, auprès d’un certain Natsume. En revisitant les lieux d’élection de son frère, Sarah a l’espoir de se rapprocher, une dernière fois, de lui. Mais c’est sa propre histoire qu’elle va redécouvrir, à ses risques et périls.

    • Sauver Mozart

      2,90

      C’est l’histoire d’un attentat musical. Eté 1939, au lendemain de l’Anschluss, Otto J. Steiner égrène ses jours dans un sanatorium de Salzbourg tandis qu’au-dehors l’Histoire montre les crocs.
      Autrichien, juif(un peu), seul (complètement), il n’aime plus que la musique — et la tuberculose le ronge autant que l’humiliation d’être malade, ou les privations qui achèvent de le pousser à la marge du monde. Un monde dissonant à son oreille de mélomane, une faute de goût existencielle pour cette âme libre, témoin privilégié et involontaire du délitement d’une certaine idée de l’homme.
      Tout semble joué, quand un événement inattendu le conduit à deux doigts de faire basculer le siècle. Mais s’il ne restait jamais plus rien à sauver que Mozart ?
      Avec un humour glaçant, une cruauté précise
      et une gravité malicieuse, Raphaël Jerusalmy signe un premier roman farouchement subversif.

    • Le Trésor du temple

      3,00

      Avril 2000, désert de Judée. Un archéologue sacrifié sur un autel, près des grottes de Qumran. Les services secrets israéliens en état d’alerte.
      Ary, le héros de Qumran, est à nouveau plongé au cœur d’une des plus extraordinaires énigmes de l’Histoire, qui unit, au fil des siècles, les Esséniens, les Templiers et la secte des Assassins. Et, remontant du fond des âges, le mystère du trésor du Temple. Un thriller messianique où Eliette Abécassis, renouant avec l’univers romanesque qui a fait le succès international de Qumran, allie avec virtuosité l’érudition historique et théologique au roman d’aventures.

    • La Reine des lectrices

      2,00

      Que se passerait-il outre-Manche si Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture ? Si, d’un coup, rien n’arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu’elle en vienne à négliger ses engagements royaux ? C’est à cette drôle de fiction que nous invite Alan Bennett, le plus grinçant des comiques anglais. Henry James, les sœurs Brontë, Jean Genet et bien d’autres défilent sous l’œil implacable d’Elizabeth, cependant que le monde so British de Buckingham Palace s’inquiète. Du valet de chambre au prince Philip, tous grincent des dents tandis que la royale passion littéraire met sens dessus dessous l’implacable protocole de la maison Windsor. Un succès mondial a récompensé cette joyeuse farce qui, par-delà la drôlerie, est aussi une belle réflexion sur le pouvoir subversif de la lecture.

    • Les lisières

      3,00

      L’écrivain et scénariste Paul Steiner laisse ses enfants chez son ex-femme pour aller s’occuper de son père quelques semaines, le temps de l’hospitalisation de sa mère.
      De retour dans la ville de banlieue parisienne où il a grandi, il trouve un écho à sa sensation d’être à la marge de sa vie dans les récits d’anciens camarades de classe qu’il rencontre…

    • Le Goût des pépins de pomme

      3,00

      À la mort de Bertha, ses trois filles et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur maison de famille, à Bootshaven, dans le nord de l’Allemagne, pour la lecture du testament. À sa grande surprise, Iris hérite de la maison. Bibliothécaire à Fribourg, elle n’envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais, à mesure qu’elle redécouvre chaque pièce, chaque parcelle du merveilleux jardin, ses souvenirs font resurgir l’histoire émouvante et tragique de trois générations de femmes. Un grand roman sur le souvenir et l’oubli.

    • La Petite Chartreuse

      3,00

      Sous une pluie froide de novembre, la camionnette du libraire Etienne Vollard heurte de plein fouet une petite fille en anorak rouge qui, affolée, courait droit devant elle après avoir vainement attendu sa mère, jeune femme fuyante et transparente. Désormais, cet homme va devoir vivre avec les conséquences de l’accident. Affublé d’une paternité d’emprunt, Vollard, jusque-là introverti et solitaire, commence à réciter à l’enfant plongée dans le coma des textes littéraires contenus dans sa mémoire fabuleuse. Lorsque l’enfant s’éveille, elle a perdu l’usage de la parole. Alors, fuyant ses insomnies et ses angoisses anciennes, le libraire emmène Eva marcher dans les paysages de la Grande Chartreuse, lieu sauvage et splendide où vivent des moines qui ont fait vœu de silence. Un gros homme, encombré de lui-même, une mère bien trop jeune, et une fillette précocement fracassée par la vie forment un étrange trio : le triangle des solitudes. Le narrateur de cette histoire, témoin de l’enfance et de la jeunesse de Vollard, exprime sa fascination pour ce libraire inoubliable. Mais ce roman-conte est aussi un hymne inoubliable à la littérature, une méditation sur le fragile pouvoir des livres.

    • Et te voici permise à tout homme

      3,00

      Adultère. Anna a beau être divorcée de Simon, aimer Sacha éperdument, elle sait que si elle cède à la passion, elle sera considérée comme une femme adultère. A moins que son ex-mari ne lui accorde enfin le “guet”, ce divorce religieux juif qui la délivrerait de ses chaînes. Ecartelée entre ses pulsions amoureuses et sa conscience religieuse, Anna se heurte au poids des traditions qu’elle n’ose transgresser.
      Et se retrouve victime du jeu cruel de Simon, qui refuse de lui rendre sa liberté…

    • Les enquêtes d’Alexandros l’Egyptien, tome 1 : Le secret du pharaon

      3,00

      291 avant Jésus-Christ. Glaukos Agathos le grand comptable d’Alexandrie, sa femme et deux de leurs enfants sont sauvagement assassinés. Le crime est resté impuni. Vingt ans plus tard. Alexandros, leur plus jeune fils, miraculeusement rescapé du massacre, revient à Alexandrie afin de poursuivre ses études dans la plus grande bibliothèque du monde. Derrière cette studieuse façade, il n’est là qu’animé par sa volonté d’éclaircir le mystère de la mort des siens et de les venger. Il apparaît très vite que son retour n’est souhaité par personne. Menace de mort et disparition violente l’accompagnent dans une enquête qui dépasse bientôt son entendement. En effet, une main de fer élimine impitoyablement toutes les personnes qui rencontrent Alexandros. Un prodigieux suspense dans les rues et les palais d’une ville mythique.

    Start typing and press Enter to search

    Panier

    Votre panier est vide.